Médiateurs de réussite scolaire

, par  Sandrine Stefkovic

Le Snes dénonce le recrutement des médiateurs de réussite scolaire, nouveau volant de précaires (recrutés pour 24 mois maximum), chargés de traiter l’absentéisme scolaire dans les établissements dits « difficiles ».

Ces nouveaux personnels précaires recrutés sur emplois aidés c’est-à-dire en rupture longue d’emploi, voire en rupture sociale, sans qualification auront en charge des missions assurées quotidiennement par les CPE, les AS. Le ministère organise de manière explicite l’empiètement de missions statutaires par des personnels précaires, sous rémunérés, non qualifiés. Les vies scolaires sont de plus en plus les laboratoires du démantèlement du service public (recrutement local, juxtaposition de contrats précaires, instabilité d’équipes protéiformes).

La lutte contre l’absentéisme passe par un travail complémentaire et coordonné d’équipes pédagogiques et éducatives qui porte autant sur l’analyse des causes, la mise en place de dispositifs de prévention et de remédiation et l’accompagnement des élèves et de leur famille.

Ce dispositif à l’intitulé pompeux « médiateurs de réussite scolaire » détourne deux concepts forts du travail éducatif et social. Il affaiblit et contourne les règles déontologiques - le respect de la confidentialité - de ces catégories de professionnels.

Le SNES refuse que ce travail de suivi personnel, de connaissance de l’élève et de sa famille, du contexte dans lequel il évolue ainsi que la réorientation vers les interlocuteurs qualifiés ne soient effectués par d’autres personnels que ceux dont relèvent aujourd’hui ces missions.

Cette mesure est une véritable « escroquerie » face à un problème aussi complexe.
Le congrès du SNES appelle l’ensemble des personnels :
- à s’opposer à cette mesure
- à signer massivement la pétition intersyndicale
- à faire voter contre ce recrutement dans les CA d’établissement support
- à faire voter dans tous les CA des motions s’opposant à ce recrutement
- à se mobiliser pour obtenir les recrutements nécessaires en personnel titulaire et qualifié ( CPE, Assistantes sociales) permettant de fonctionner en équipe éducative complète.

Là où les recrutements ont eu lieu, le congrès du SNES appelle l’ensemble des personnels à refuser de voir confier à ces personnels la responsabilité de missions de suivi et d’accompagnement des élèves absentéistes qui sont du ressort de personnels CPE et Assistantes sociales.