Rapprochement de conjoint : une attaque sans précédent

, par  Sandrine Stefkovic

Dans un courrier adressé au recteur, l’Intersyndicale de l’Education dénonce les attaques sans précédent des règles de mutation sur le rapprochement de conjoint pour le mouvement intra 2009.

En effet, toutes les lois en vigueur concernant les fonctionnaires disposent que : « Priorité est donnée aux fonctionnaires séparés de leur conjoint pour des raisons professionnelles ».
Il serait donc contraire aux lois de la république et aux principes d’équité, d’exclure du bénéfice d’une priorité légale tous les fonctionnaires (ou les conjoints) affectés dans les communes des
Abymes, du Gosier, de Pointe‐à‐Pitre, Morne‐à‐l’Eau, Pointe‐Noire, Bouillante, Sainte‐Rose, Deshaies, Lamentin, Petit‐Bourg, Baie‐Mahault, Goyave et Capesterre‐Belle‐Eau.
De plus la circulaire du recteur ne prévoit aucune possibilité de rapprochement pour les personnels ayant une première affectation ou une mutation dans le cadre de la phase interacadémique (sauf sur les
voeux DPT, ACA, ZRA et ZRD).

Courrier de l’Intersyndicale