Plus de 43 équivalents temps plein pour l’accompagnement éducatif !

, par  Guillaume MARSAULT

Alors que les suppressions de postes se multiplient, le rectorat distribue plus de 28.000 heures supplémentaires effectives pour la mise en place de l’accompagnement éducatif.

Alors que plus de 11.000 postes ont été supprimés au niveau national & que plusieurs milliers sont appelés à disparaître à la rentrée prochaine, le rectorat de Guadeloupe, appliquant les directives du ministère offre plus de 28.000 heures supplémentaires au titre de l’accompagnement éducatif.
Malgré les conditions inacceptables dans lesquelles ce dispositif se développe dans l’académie, le CTPA a validé la distribution de 28.069 HSE pour le fonctionnement annuel (voir tableau ci-joint).
Traduits en postes, cela signifie que 43,32 postes auraient pu être préservés ou créés dans l’académie plutôt que d’offrir des heures supplémentaires dont les collègues de collège ne veulent pas !
Au mépris de toute logique d’accompagnement & d’ide des élèves, le rectorat, guidé par les circulaires ministérielles offre des heures supplémentaires sans projet pédagogique cohérent, alors que l’ensemble des équipes éducatives, dans le même temps, ne cessent de réclamer des moyens supplémentaires pour fonctionner.
Une nouvelle fois, le SNES revendique un soutien scolaire accessible à l’ensemble des élèves & intégré dans les services des enseignants pour des raisons de cohérence pédagogique.
Le SNES ne peut accepter la logique du travailler plus pour gagner plus qui méprise le travail déjà effectué par les enseignants & ne peut se traduire que par une dégradation de la qualité des enseignements.

Guillaume MARSAULT