Mutations 2009 : l’action menée par le SNES porte ses fruits !

, par  Guillaume MARSAULT

Dès le printemps dernier, le ministère avait envisagé de dynamiter le système actuel des mutations. Il voulait remettre en cause tant le paritarisme que le barème, seul critère d’équité entre l’ensemble des collègues, dans le but non avoué de supprimer toutes les règles du mouvement, se débarassant par là-même des élus majoritaires du SNES-FSU. Mais les actions menées par le SNES-FSU ont permis de préserver l’essentiel.

C’est un ouf de soulagement à la lecture de la circulaire réglementant le mouvement 2009. Les actions du SNES, tant la pétition sur le paritarisme que l’action du 19 octobre & les interventions répétées du SNES au ministère, ont finalement porté leurs fruits.
Bien évidemment, la circulaire ne correspond pas aux volontés du SNES, mais il préserve les deux points clés pour notre syndicat : le barème et le paritarisme.
Oui, les représentants syndicaux que vous allez élire le 2 décembre seront bien présents tant au niveau national (CAPN pour la partie interacadémique) qu’au niveau académique (CAPA pour la partie intra-académique) pour vérifier que l’équité entre les collègues est bien respectée, pour vérifier que le barème a été justement appliqué, pour améliorer les affectations autant que possible !
Le barème demeure l’ancrage du système des mutations, même si le ministère propose toujours le profilage d’un certain nombre de postes qui seront de fait attribués hors barème.

Les élections du 2 décembre sont un enjeu d’autant plus important :

une victoire claire du SNES-FSU faciliterait évidemment les négociations avec le ministère sur cet enjeu primordial dans la carrière de l’ensemble des collègues !

Guillaume MARSAULT