Retraites : Après le 7, l’action continue Dans l’action le 15, puis le 23 !

, par  Guillaume MARSAULT

Les journées d’action du 6 & du 7 septembre ont été une grande réussite, tant au niveau académique avec une conférence de presse particulièrement médiatisée, & une manifestation à Pointe à Pitre regroupant plus de 1.500 personnes, qu’au niveau national avec plusieurs millions de manifestants dans les rues !

Les actions menées par le SNES-FSU & par l’intersyndicale ont largement montré leur caractère majoritaire, & pourtant. La réponse du président Sarkozy n’est pas à la hauteur des attentes. Loin de là ! Non seulement le texte n’est pas modifié sur le fond, mais les modifications marginales ne peuvent être entendues comme des réponses acceptables !

Contrairement au discours du président & de son gouvernement, la réforme des retraites n’a aucun caractère obligatoire ! C’est la politique des gouvernements depuis 2002, avec des exonérations de charges patronales en particulier, qui ont conduit à une situation de déficit des régimes qui fonctionnaient très bien.

Le projet de réforme n’est qu’une solution, le plus libéral qui soit, cependant, il en existe plein d’autres. Le SNES & la FSU porte d’autres alternatives. l’augmentation des salaires, la taxation des revenus du capital sont des options parmi d’autres, que le gouvernement n’évoque jamais.

Face à la surdité du gouvernement, il convient d’apporter une réponse forte.

Dès le 15 septembre, interpelons nos députés, le jour où ils vont voter le projet de loi. Mettons nos élus en demeure de prendre leurs responsabilités !

Le 23 septembre, l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève !

Tant que les décrets d’application ne sont pas signés, une loi n’est jamais définitive !