Pour le retrait du projet de réforme des retraites 8h30 devant la mairie de Pointe-à-Pitre

, par  Guillaume MARSAULT

Alors que le gouvernement possède la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, il a décidé d’interrompre le débat démocratique le 15 septembre pour faire voter dans l’urgence le texte sur la réforme des retraites, empêchant les députés de l’opposition de s’exprimer.

Logo SNES Guadeloupe

Une réforme injuste & inefficace

Malgré les grands discours du gouvernement & des députés de l’UMP, la réforme est totalement injuste. Elle va imposer à tous de travailler plus pour obtenir des pensions moindres ! Le recul à 62 ans de l’âge légal de départ en retraite associé aux 67 ans pour ne plus avoir de décote vont à l’envers de tous les acquis sociaux.

Les femmes qui sont déjà pénalisées dans la situation actuelle, vont être les principales victimes de la réforme !

Les fonctionnaires vont subir une ponction sur leur salaire supplémentaire qui représentera en 2020 l’équivalent d’une journée par mois. Pour les fonctionnaires d’État, les cotisations retraites sont fictives. En prétendant les aligner sur le secteur privé, le gouvernement entérine une baisse des salaires sans contrepartie. Cette situation est d’autant plus préoccupante que la perte de pouvoir d’achat ces trois dernières décennies est de presque 30%.

Les propositions alternatives

Contrairement au discours du gouvernement, l’augmentation de la durée de vie n’est pas une nouveauté, elle existe depuis toujours ! Cela n’a jamais posé aucun problème de financement des retraites. La productivité des hommes n’a jamais été aussi grande. La création de richesses en France n’a jamais été aussi grande.

Pour le SNES, ce ne sont pas les seuls salaires qui doivent financer les retraites. Pour le SNES, le départ à 60 ans pour tous s’impose. Pour le SNES, la pénibilité du travail doit être reconnue pour tous avec possibilité de départ à taux plein avant 60 ans.

Le combat n’est pas terminé.

N’oublions pas que le texte sur le CPE avait été voté, puis retiré sous la pression des mobilisations. Tous ensemble défendons notre retraite !

Tract retraites 23 septembre