Compétences en histoire géographie en collège

, par  Guillaume MARSAULT

L’organisme d’évaluation du ministère s’autocongratule de son système d’évaluation !

Alors que le ministère prétend transformer l’ensemble du système d’évaluation des élèves dans les collèges, avec la généralisation d’un livret de compétences, destiné à l’évaluation du socle commun de compétences, le SNES réclame depuis les débuts de l’expérimentation un bilan. En effet, l’ensemble des expérimentations d’une évaluation par compétences dans les pays étrangers s’est soldé par de lourdes difficultés (Québec, Suisse) & un retour à l’évaluation traditionnelle.

En cette rentrée, la DEPP (Direction de l’Évaluation, de la Prospective & de la Performance) a rendu public une évaluation des compétences pour l’Histoire Géographie & Éducation civique. Les conclusions sont à la hauteur des espérances, après 120 pages de tableaux & analyses, la DEPP enfonce des portes ouvertes. Au-delà du satisfecit de circonstances sur un mode d’évaluation qui permet des comparaisons internationales (heureusement ! Le système de compétences a été copié sur les préconisations libérales européennes), le bilan de la DEPP, laisse apparaître des résultats que les évaluations traditionnelles... permettaient déjà de percevoir !

Un quart & un tiers des élèves apparaît avec des connaissances solides, alors qu’un peu moins d’un tiers a des connaissances fragiles ou lacunaires. L’écrit apparaît comme un obstacle & les QCM sont mieux réussis que les réponses rédigées. Les rédacteurs de la DEPP apparaissent surpris que les connaissances de 3ème soient mieux maitrisées pour le brevet que les autres... Ce qui apparaît comme une évidence pour tout enseignant, apparaît comme une conclusion magique dans le rapport du ministère. De même, les élèves qui présentent un intérêt pour la discipline ont de meilleurs résultats.

L’autosatisfaction se termine par la création d’un outil qui permet de « confirmer & affiner les observations & les résultats d’autres analyses ». Tant de travail, d’indicateurs, graphiques, pour arriver à la même conclusion qu’avec les autres évaluations ! Les compétences permettent de travailler plus, pour arriver... au même résultat, sans apporter la moindre solution pour progresser !