Bonne Année 2011, meilleurs voeux Journal académique du SNES Guadeloupe

, par  Guillaume MARSAULT

Le SNES Guadeloupe vous souhaite une bonne année 2011 et vous annonce une véritable saignée pour la rentrée : 70 suppressions de postes dans les collèges et lycées de l’académie !

La crise financière de 2008 a été générée par les banques, mais ce sont les contribuables qui doivent la payer, par le biais d’un plan de restriction
budgétaires. Les salaires des enseignants n’augmenteront pas en 2011,
contrairement à ce qui avait été budgétisé dans le plan triennal. Dans le
même temps, l’inflation & les profits des grosses entreprises font flamber les
prix ! Dans le cadre de la Réforme Générale des Politiques Publiques qui
prévoient de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux, ce sont 4.800
postes qui sont supprimés au niveau national. Pour notre académie, 70
postes seront supprimés à la prochaine rentrée. La réforme des lycées en
Première va permettre de supprimer quelques postes, mais cela ne
compensera pas l’ensemble des pertes. C’est donc le Recteur qui va devoir
aller à la recherche de moyens à récupérer. Les dédoublements, heures non
statutaires... vont disparaître ! Les mesures de cartes scolaires vont croître
fortement, diminuant d’autant les possibilités de muter des collègues. La
qualité de l’enseignement va s’en trouver dégradée & la réussite de tous les
élèves menacée (page 7).

Dans ce contexte, les problèmes rencontrés par les non-titulaires dans notre académie sont d’autant plus ténus. Le refus de mettre en CDI les collègues qui y ont droit, s’inscrit pleinement dans ce schéma de restrictions
budgétaires (page 2). Les moyens alloués pour la formation des non-
titulaires restent largement insuffisants & doivent être développés au plus
vite ! Les réductions de moyens frappent aussi très fortement les dotations
des établissements scolaires en personnels d’entretien. Cela conduit à une
dégradation des conditions de travail des enseignants & des élèves.

La rentrée de janvier amorce la période de notation administrative. Le SNES Guadeloupe vous informe sur les procédures à suivre en cas de contestation (page 4). Il est primordial de connaître ses droits et de s’informer sur le calendrier de l’emploi académique pour ne rater aucun moment clé (page 5).

Pendant ce temps, la réforme dans les collèges se poursuit dans le flou le
plus total. L’introduction du Livret Personnel de Compétences (LPC) risque
d’engendrer une dénaturation du métier d’enseignant, tout en alourdissant la
charge de travail (page 6). L’histoire des Arts doit aussi être évaluée dans le
cadre d’un oral comptant coefficient 2 lors des épreuves du diplôme national
du brevet. L’absence de tout cadrage national remet en cause l’unicité de ce
diplôme. Dans les lycées, la mise en œuvre des groupes de compétences
en langues vivantes est une des modifications liées à la réforme des lycées
(page 7).

Guillaume MARSAULT

Page 1 Éditorial

Pages 2-3 Actualitédans l’académie

Pages 4-5 Emploi

Pages 6-7 Pédagogie

Page 8 Syndicalisation

Journal SNES Guadeloupe janvier 2011