Tous en grève le 10 février contre la saignée sur les postes ! Rendez-vous espace SONIS à Pointe à Pitre à 9 heures

, par  Guillaume MARSAULT

Le CTPA qui s’est tenu le 24 janvier dernier a diffusé aux organisations syndicales les moyens pour la rentrée 2011, avec la charge pour les établissements de supprimer au moins les 70 postes supprimés par le ministère.

Malgré l’augmentation des effectifs pour les collèges & lycées (+76 élèves), les moyens sont en baisse dans la plupart des établissements scolaires. Malgré les difficultés de notre académie pour parvenir à la moyenne des autres académies en terme de résultats scolaires (baccalauréat, diplôme national du brevet), le rectorat applique une véritable saignée aux établissements scolaires ! Pour l’administration, il importe plus de répondre aux impératifs de la Réforme Générale des Politiques Publiques (RGPP) qui prévoit le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite que d’envisager la réussite de tous les élèves.

La réussite de tous les élèves est l’objectif du SNES-FSU Guadeloupe. Cela n’est possible qu’avec une augmentation substantielle des moyens humains. Il en va de l’égalité territoriale. Pour le SNES-FSU Guadeloupe, il ne peut être question de cette égalité des chances qui place tout le monde sur la même ligne de départ, & semble constater avec surprise que tous ne franchissent pas la ligne d’arrivée diplômante. Le SNES-FSU Guadeloupe réclame des moyens supplémentaires pour aider à résorber l’échec scolaire.

D’ores & déjà, les actions dans les établissements scolaires montrent une opposition de la profession à ces suppressions de moyens. Les Conseils d’Administration de la Boucan, de Douville (Sainte Anne), de Gourdeliane (Baie-Mahault) se sont majoritairement prononcés contre les suppressions de moyens.

L’administration n’est tellement pas sûre d’elle qu’elle agit en toute hâte n’hésitant pas à enfreindre les règles élémentaires de la démocratie. Alors que les conseils d’administration doivent disposer des documents dix jours à l’avance, une dizaine d’établissement ont réuni ces instance moins d’une semaine après que les moyens leur aient été communiqués par le rectorat. Mais les collègues ne sont pas dupes. Aux Abymes, le conseil d’administration a été reporté.

Le SNES-FSU Guadeloupe ne s’en tient pas à ces votes.

Il appelle à la grève le jeudi 10 février 2011 pour protester contre la remise en cause du service public d’éducation, & pour demander le rétablissement des moyens supprimés indûment, ainsi que des moyens supplémentaires pour répondre aux difficultés spécifiques particulières à notre académie !