Tous en grève le 26 mars Rendez vous à 10h devant le palais de la Mutualité à Pointe à Pitre

, par  Guillaume MARSAULT

Contrairement aux engagements pris oralement par le ministère, et en opposition avec les résultats des élections professionnelles de décembre dernier dont le SNES et la FSU sont sortis largement vainqueurs, les projets de décret sur les obligations de service et le projet de réforme du collège sont à rebours des demandes de la profession et du SNES-FSU. Nos missions vont être alourdies sans aucune contrepartie ni en décharge, ni en salaire !

Contrairement aux engagements pris oralement par le ministère, et en opposition avec les résultats des élections professionnelles de décembre dernier dont le SNES et la FSU sont sortis largement vainqueurs, les projets de décret sur les obligations de service et le projet de réforme du collège sont à rebours des demandes de la profession et du SNES-FSU. Nos missions vont être alourdies sans aucune contrepartie ni en décharge, ni en salaire !

Malgré les demandes récurrentes et la charge de travail qui ne se cesse de s’alourdir, le ministère refuse d’ouvrir une négociation sur la revalorisation de nos salaires par le point d’indice.

C’est pourquoi nous appelons à la grève interprofessionnelle du 9 avril, qui tombe pendant nos vacances de Pâques. C’est pourquoi nous avons décider de nous associer et d’appeler à la grève interprofessionnelle du 26 mars en Guadeloupe qui dénonce la dégradation des conditions salariales et de travail. Les revendications du secteur public rejoignent pleinement celles du secteur privés.

Tous en grève le 26 mars. Rendez vous à 10h devant le palais de la Mutualité à Pointe à Pitre.

Appel interprofessionnel