Grève 19 mai : action réussie ! La réforme du collège doit évoluer

, par  Guillaume MARSAULT

Un tiers des enseignants en collège étaient aujourd’hui gréviste dans l’académie, alors qu’au niveau national, la grève était majoritaire. La profession s’est largement mobilisée pour demander une autre réforme du collège

Malgré la faible affluence devant le rectorat, les chiffres recensant le nombre de grévistes, démontre une mobilisation académique importante pour demander un autre collège.

Réformer pour réformer ne suffit pas. Mettre en concurrence les établissements, les disciplines, ce n’est pas faire réussir tous les élèves. C’est simplement accroître la charge de travail des collègues, et mettre en péril les langues anciennes ou les langues vivantes régionales comme le créole.

Les propositions du SNES-FSU doivent être entendues :

- Pour une diminution importante des effectifs par classe (20 au maximum dans l’académie et dans l’Éducation prioritaire)

- Pour un recrutement massif d’enseignants avec les moyens nécessaires pour leur assurer une formation de qualité

- Pour la mise en place de temps de concertation dans le temps de service

- Pour des horaires nationaux identiques sur tout le territoire

- Pour l’augmentation des horaires disciplinaires avec des dédoublements dans toutes les disciplines

- Pour des infrastructures de qualité, qui répondent aux besoins des professionnels et des élèves qui y travaillent !