Un plan d’urgence pour la Guadeloupe : VITE !!!

, par  Guillaume MARSAULT

Face à une nouvelle attaque gouvernementale qui se traduit par de nouvelles suppressions de postes dans notre académie, le SNES de Guadeloupe propose une riposte d’ampleur & demande la mise en place d’un plan d’urgence pour notre académie

Le SNES de Guadeloupe prend acte de l’annonce du ministère de l’Éducation nationale du report de la réforme des lycées. Cependant, elle est choquée & déplore les termes employés dans le communiqué de presse qui présente les enseignants comme des « opposants à tout progrès du système éducatif » et des menteurs.
Le SNES Guadeloupe demande donc l’ouverture de véritable négociations sur la réforme des lycées. Le SNES est favorable à une réforme des lycées, mais qui ne soit pas pilotée avec pour seul objectif des réductions drastiques de moyens et l’exclusion rapide d’une partie des élèves.

Le SNES Guadeloupe revendique une éducation de qualité pour l’ensemble des élèves. C’est pourquoi le SNES est favorable à une réforme des lycées qui permette un maintien des trois voies de formation actuelle (générale, technologique et professionnelle) et multiplie les passerelles possibles. Il n’est pas possible de diminuer les horaires d’enseignement sans dégrader considérablement la qualité. C’est pourquoi la réforme des lycées ne peut pas se conjuguer avec des suppressions de postes massives (79 annoncés dans l’académie pour la rentrée prochaine).

Le SNES Guadeloupe revendique le rétablissement des postes supprimés pour la rentrée prochaine sans quoi les menaces qui pèsent actuellement sur le système éducatif ne seront pas levées.
Le SNES demande la mise en place d’un plan d’urgence pour l’éducation en Guadeloupe pour combler le retard qui existe par rapport la métropole.
Il est nécessaire de construire non pas simplement 6 collèges dans les cinq années à venir, mais au moins le triple pour ne pas créer des établissements démesurés qui vont abandonner les élèves les plus en difficultés.
Il est nécessaire de mener une politique de constructions d’infrastructures sportives pour donner aux Activités Physiques & Sportives la place qu’elles n’auraient jamais du cesser d’avoir.

Le SNES Guadeloupe considère qu’il n’est pas possible de déplorer 9% d’élèves en surcharge pondérale à l’entrée en 6ème & dans le même temps de « pratiquer » l’EPS dans des salles de classe, faute d’infrastructures.

Le SNES Guadeloupe demande des crédits pour équiper les établissements scolaires en moyens informatiques dignes de ce nom. Plus du tiers des établissements de notre académie n’ont pas à leur disposition une salle informatique dotée de 30 postes en fonctionnement pour pratiquer des activités pédagogiques en collège permettant valider le Brevet Informatique & Internet (nécessaire pour obtenir le Diplôme National du Brevet).

Le SNES Guadeloupe demande la rénovation urgente des structure éducatives existante pour permettre un enseignement dans des conditions décentes.

Le SNES Guadeloupe demande le recrutement de personnels titulaires parmi les TOS en nombre important pour permettre l’entretien des EPLE.
Le SNES Guadeloupe demande une véritable revalorisation du métier d’enseignant & la mise en place d’une véritable attractivité du métier pour résorber les déficits chroniques dans certaines disciplines de notre académie. Il est pour cela aussi nécessaire d’augmenter le nombre de postes aux concours.

Le SNES Guadeloupe demande le développement d’une véritable formation initiale & continue de qualité pour résorber la précarité parmi les personnels d’enseignement, ainsi que le rétablissement de concours internes & réservés qui prennent véritablement en compte l’expérience professionnelle.
Le SNES Guadeloupe demande le recrutement d’infirmières & assistantes sociales dans tous les établissements pour lutter efficacement contre les fléaux de nos établissements que sont l’obésité & l’ensemble des conduites à risques.

Pour toutes ces raisons le SNES Guadeloupe appelle l’ensemble des enseignants à se mobiliser le plus fortement possible dans les semaines à venir, en proposant des heures d’informations syndicales pour faire le point sur la situation actuelle.

Le SNES Guadeloupe appelle à manifester massivement avec les salariés du privé le samedi 24 janvier. Le SNES Guadeloupe appelle les collègues à se mettre en grève et à manifester le jeudi 29 janvier pour défendre un service public d’Éducation de qualité au service de la réussite de TOUS !