Grève au collège les Roches Gravées

, par  Laidi BenHaddou

L’ensemble des syndicats représentés au collège Les Roches Gravées (SNES-FSU, SNCL, SNUipp-FSU, SNEP-FSU) appelle à la grève à partir du mardi 14 février. Ils remettent en cause la politique d’austérité qui sévit dans l’académie depuis 2008 malgré les besoins des élèves.

Malgré les efforts pour tenter de repartir la dotation, l’obligation d’absorber 65 HSA rend impossible une répartition qui ait un sens pédagogique.

Nous vous demandons donc

  • la transformation de 30 HSA en 30 HP. Ce qui permettrait le maintien ou la création d’un poste en EPS, d’un en mathématiques et d’un en Histoire-Géographie sans qu’aucun personnel ne soit en sous-service.
  • D’augmenter la dotation de 3h pour les heures de vaisselle, statutaires pour les professeurs de SVT et de sciences physique.
  • D’augmenter la dotation pour la SEGPA en ajoutant les heures marges de la réforme collège 2016 tel que l’a confirmé le Ministère.

Le premier point est à notre sens le plus insupportable : les enseignants du collège Les Roches Gravées ne veulent pas se rendre complices de suppressions de postes de titulaires et de l’envoi dans d’autres académies de stagiaires formés ici alors qu’il y a des besoins dans l’établissement et dans notre académie.

Les deux autres points sont des demandes légales : si le Rectorat respectait les directives ministérielles, nous ne devrions même pas les aborder.

Les enseignants regrettent le manque de dialogue du Rectorat. Une délégation a été reçue par M. Grévoul, secrétaire général de l’Académie, le mardi 7 février. Après avoir exprimé leur doléance, M. Grévoul a dit qu’il enverrait une réponse dans les 24 ou 48h. Les enseignants, dans un souci d’ouverture sont resté en contact avec la cheffe d’établissement jusqu’à 15h20 le vendredi 10 février. Depuis cette rencontre, le Rectorat n’a fait parvenir aucune réponse ni proposition.

Cela fera plus de 8 jours que le Recteur est au courant du préavis de grève. C’est donc lui et ses services, qui par leur inaction, portent la responsabilité de cette grève.

SNES-FSU, SNCL-FAEN, SNUipp-FSU, SNEP-FSU

Communiqué de presse - collège Trois-Rivières