Rentrée scolaire le 25 septembre à St-Martin

, par  Laidi BenHaddou

La FSU Guadeloupe se félicite que le recteur communique enfin sur la situation de St Martin et de St Barthélémy.

Pour mettre en œuvre le retour à la scolarisation des élèves des îles du nord, le recteur souhaite s’appuyer sur les collègues qui le peuvent, et notamment sur ceux qui sont déjà à St-Martin ou à St-Barthélémy. Comme la FSU Guadeloupe l’a toujours demandé, ce retour se fera progressivement avec l’accompagnement psychologique et social nécessaire des personnels et des élèves.

Pour la FSU Guadeloupe, après les passages successifs des ouragans majeurs Irma, José et Maria, il va de soi que ce retour progressif doit s’accompagner de mises à disposition de logements pour les enseignants sur place, de conditions sanitaires et de sécurité minimales dans les établissements qui accueilleront les élèves et les enseignants, d’autant plus que la saison cyclonique est loin d’être terminée.

La FSU Guadeloupe assure les collègues qu’il n’y a aucune injonction actuellement de rejoindre les îles du nord et qu’aucune retenue sur salaire sera faite. Tous les collègues, y compris tous ceux qui ont été dans l’obligation de partir de St Martin et de St Barthélémy, doivent prendre contact avec le rectorat ou l’antenne académique de St-Martin pour exprimer leurs difficultés et leurs besoins pour le meilleur retour possible à leurs missions d’enseignement.

Le discours volontariste du premier ministre indique que tout sera mis en œuvre pour une rentrée générale après les vacances de la Toussaint, mais entretemps, seule peut se mettre en place une montée en puissance de la scolarisation des élèves par une mise aux normes des lieux de travail et de vie des enseignants, une prise en charge progressive des élèves avec des enseignants volontaires ayant suivi des parcours individualisés de reprises progressives d’activités professionnelles en fonction des situations de chacun de nos collègues (situations psychologiques, familiales, financières, immobilières, ...), sur des durées de classe à définir dans le respect des conditions d’apprentissage et de travail de tous.

La FSU Guadeloupe veillera à que toutes les dispositions soient prises dans le respect dû aux élèves et aux personnels.