SNES-FSU Guadeloupe

Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > Coronavirus : ne pas se rendre dans les établissements !

Coronavirus : ne pas se rendre dans les établissements !

dimanche 15 mars 2020, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

La situation évolue d’heure en heure vers l’application de ce qu’ont annoncé le Président de la République et le Premier Ministre : la fermeture des établissements scolaires

Le SNES-FSU a mis en ligne une FAQ coronavirus qui évolue suivant la situation. Cette FAQ est alimentée par les discussions avec le Ministère et avec les rappels de nos obligations de service.

Dans notre académie, la situation est encore brumeuse.

  • Si les chefs d’établissement n’ont rien envoyé pour lundi matin, c’est qu’ils appliquent les consignes ministérielles et chacun reste chez soi pour télétravailler ;
  • Si les chefs d’établissement organisent des réunions dans l’illégalité, il faut réagir ;

Si la section syndicale (S1) est constituée

Il faut qu’elle envoie ce courrier (à adapter), à votre chef d’établissement, avec copie visible à guadeloupe@snes.edu.


Madame la Principale

La section SNES-FSU constate que vous contrevenez à la circulaire ministérielle qui dit :

En conséquence, l’ensemble des personnels des écoles et établissements scolaires ne sont pas tenus de rejoindre systématiquement à partir de lundi 16 mars leur lieu de travail :

  • les équipes de direction et les personnels indispensables pour assurer la mise en place de la continuité administrative et pédagogique, le lien avec les familles et les élèves, l’accueil des enfants des personnels de santé sans solution alternative de garde, ainsi que les personnels en charge de la salubrité et de la sécurité des établissements doivent être physiquement présents.
  • Les autres personnels doivent être invités à privilégier le télétravail.
  • En tout état de cause, les personnels fragiles au regard de l’épidémie (liste disponible sur le site du gouvernement) doivent être invités à rester à leur domicile et donc à télé-travailler, dans la mesure du possible.
    Source : Ministère de l'Éducation Nationale, samedi 14 mars 17h (heure de Paris)

Afin que les personnels soient couvert en cas d'accident de trajet ou d'accusation de circulation du virus, la section SNES-FSU vous demande d'envoyer une convocation avec ordre de mission aux collègues afin que ce soit bien votre responsabilité, Mme XXX, qui soient engagée.

Le premier ministre, dans son allocution solennelle du samedi 14 mars a regretté que _ les premières mesures prises pour limiter l'épidémie aient été imparfaitement appliquées_, la section SNES-FSU de l'établissement regrette que le collège YYY prenne le risque d'être un lieu de propagation du virus.

Pour la section syndicale,

Si la section syndicale n’est pas constituée

C’est le moment d’y penser. En attendant, envoyez ce courrier (à adapter), à votre chef d’établissement, avec copie visible à guadeloupe@snes.edu. Faites-le circuler à vos collègues, plus vous réagirez collectivement, plus le rapport de force sera en votre faveur.


Madame la Principale,

Je constate vous contrevenez à la circulaire ministérielle qui dit :

En conséquence, l’ensemble des personnels des écoles et établissements scolaires ne sont pas tenus de rejoindre systématiquement à partir de lundi 16 mars leur lieu de travail :

  • les équipes de direction et les personnels indispensables pour assurer la mise en place de la continuité administrative et pédagogique, le lien avec les familles et les élèves, l’accueil des enfants des personnels de santé sans solution alternative de garde, ainsi que les personnels en charge de la salubrité et de la sécurité des établissements doivent être physiquement présents.
  • Les autres personnels doivent être invités à privilégier le télétravail.
  • En tout état de cause, les personnels fragiles au regard de l’épidémie (liste disponible sur le site du gouvernement) doivent être invités à rester à leur domicile et donc à télé-travailler, dans la mesure du possible.
    Source : Ministère de l'Éducation Nationale, samedi 14 mars 17h (heure de Paris)

Afin d'être couvert en cas d'accident de trajet ou d'accusation de circulation du virus, je vous demande de m'envoyer une convocation avec ordre de mission afin que ce soit bien votre responsabilité, Mme XXX, qui soient engagée.

Le premier ministre, dans son allocution solennelle du samedi 14 mars a regretté que les premières mesures prises pour limiter l'épidémie aient été imparfaitement appliquées, je regrette que le collège YYY prenne le risque d'être un lieu de propagation du virus.

Je vous prie de recevoir, Mme la Principale, mon attachement à un service public d'éducation qui ne participe à la propagation du virus.

Notre analyse

Après avoir pris deux claques (une du président de la République jeudi et une du Premier Ministre samedi), Jean-Michel Blanquer semble avoir accepté l’idée que réunir les personnels dans les établissements scolaires était non seulement inutile mais dangereux. On sait tous le peu de cas qu’il fait de ses personnels, d’autres ont su lui rappeler qu’il ne fallait pas le montrer en cette période.

En Guadeloupe, tout le monde a bien entendu hier à la radio le degré de compétence du Préfet. Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES est intervenue plusieurs fois à Paris, les établissements scolaires seront bien fermés demain à Saint Barthélemy et Saint Martin

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Logo SNES-FSU Guadeloupe
Facebook Twitter YouTube
SNES-FSU Guadeloupe
2 ruelle Sainte-Lucie
résidence Les Alpinias
Morne Caruel

97139 Les Abymes
0590 90 10 21
📧 guadeloupe@snes.edu
🏠