Intervention du SNES Guadeloupe au congrès national sur la communication

, par  Laidi BenHaddou

Nous avons le mandat voté lors du congrès académique pour inciter le SNES à utiliser le plus possible les moyens de communication que vous utilisez.

Le SNES-FSU Guadeloupe remercie les rapporteurs d’avoir inclus leurs amendements sur la communication.

Nous avons encore une fois constaté lors de ce congrès la qualité des débats et des propositions qu’ils viennent des sections académiques ou tendances.

Espérons nous néanmoins atteindre les collègues syndiqués ou pas, les AED AESH, les non-titulaires, voire parfois même nos S1 qui se sentent isolés si nous n’utilisons les outils dont ils se servent  ?

Comme nous l’a rappelé Monique et l’IRHSES, c’est le SNES le premier qui a utilisé les nouveaux moyens de diffusion de l’époque. Pour atteindre nos collègues et la société civile. Il serait regrettable que 45 ans plus tard nous soyons cette fois les derniers à profiter des outils technologiques qu’usent d’autres organisations minoritaires pour faire croire que leurs idées sont majoritaires dans la profession.

Le succès de la mobilisation contre la loi Travail a pour origine un site de décryptage de cette même loi, site créé par la CGT.

Il a pour origine une pétition en ligne qui rassemble 1.300.000 signatures.

Il a pour origine des vidéos youtube que tout le monde peut regarder. Et que les gens regardent.

Il a pour origine une coordination des réseaux sociaux, Facebook, Twitter.

Un hashtag #Onveutmieuxqueça qui a été repris par tous. Il est même en couverture du journal d’une tendance syndicale. C’est bien qu’elle a intégré le succès d’une mobilisation en ligne.

Mobilisation qui a continué évidement dans la rue.

C’est un travail que nous avons entrepris en Guadeloupe avec un certain succès. En syndicalisation, en reprise médiatique. Et en diffusion de nos idées.

Le SNES doit être son propre média.

Nous avons acheté le site reforme.education. Il pourrait être le site de décryptage sur cette réforme réactionnaire du collège proposée par une ministre réactionnaire d’un gouvernement réactionnaire.

Car nos collègues mais aussi les parents de nos élèves attendent ce site de décryptage face à la communication habile du ministère. Ne sommes nous pas habiles nous aussi ?

Ils attendent aussi un projet alternatif que nous devons écrire le plus rapidement possible.
Et trouver le moyen de leur communiquer efficacement.