Hors Classe certifié : mode d’emploi !

, par  Laidi BenHaddou

Contrairement aux années précédentes, un groupe de travail a été réuni par le rectorat avec l’ensemble des organisations syndicales pour discuter le barème du tableau d’avancement. Le SNES-FSU et le SNEP-FSU Guadeloupe, ont demandé la suppression des points attribués par les chefs d’établissement et les IPR, comme cela se pratique dans d’autres académies. Suite à une discussion avec les autres organisations syndicales, une baisse des points chefs d’établissement et IPR à hauteur de 20 points par collègue faisait consensus.
Malheureusement, Monsieur le Recteur a décidé de piétiner le consensus issu du dialogue social pour maintenir 40 points IPR et 40 points pour les chefs d’établissement, laissant une grande part au mérite, violant la circulaire nationale qui demande de tenir compte en priorité de l’ancienneté des collègues.
Les plages d’ouverture des serveurs pour l’accès aux avis chefs d’établissement et IPR ont une nouvelle fois été particulièrement courtes, laissant trop peu de temps aux collègues pour visionner et éventuellement contester leur avis.
Le SNES-FSU Guadeloupe, dès qu’il sera en possession des documents préparatoires au tableau d’avancement fera le travail statistique pour dénoncer les aberrations et distorsions de la notation des chefs d’établissement et des IPR, qui entraîne nécessairement des injustices faute d’une harmonisation voulue par Monsieur le Recteur.
Le SNES-FSU Guadeloupe invite tous les collègues à réclamer collectivement auprès de leur chef d’établissement le nombre d’avis exceptionnels donnés par ce dernier.
Nos commissaires paritaires demanderont bien évidemment le rétablissement de l’équité pour les collègues concernant les distorsions entre disciplines et entre établissements.
Le SNES-FSU en accord avec le SNEP-FSU demande que la hors classe certifié soit un débouché de carrière pour tous les collègues. Cela signifie qu’il faut promouvoir prioritairement e les collègues les plus anciens dans le 11ème échelon. Les quotas sont suffisants pour permettre à tous de passer à la hors classe avant la retraite. Pour cela, il faut cesser de promouvoir des collègues au 9ème ou au 10ème échelon, qui gagnent financièrement très peu, et favoriser les plus anciens pour accéder à ce grade, comme le prévoit la circulaire nationale. L’académie de Guadeloupe doit cesser de voir la hors-classe certifiée dans sa conception sarkozyste d’une promotion au mérite d’une petite élite pour revenir dans les clous de la circulaire nationale et de l’esprit du texte originel de 1989 d’un débouché de carrière pour tous.

Cet article devait faire partie du journal académique mais celui-ci ne sera pas imprimé pour des raisons indépendantes de notre volonté.