Non titulaires : le recteur a fait le choix de l’extrême précarité et du clientélisme !

, par  Laidi BenHaddou

La FSU a été reçue en audience par Monsieur le Recteur jeudi 1 er décembre, soit plus d’un mois après la demande formulée sur différents sujets concernant l’ensemble des syndicats de notre fédération !
Au nom du SNES-FSU, nous sommes intervenus, entre autres sur la situation des non-titulaires. Le moins que l’on puisse dire est que leur sort n’est pas en voie d’amélioration, malgré nos demandes diverses depuis de nombreuses années. Les collègues dans cette situation sont par conséquent invités à nous contacter (s3gua@snes.edu ou 0590 90 10 21 tous les matins de 8h30 à 13h30) s’ils considèrent que leur situation n’est pas conforme à la réalité pour que nous puissions traiter leur dossier avec le service juridique national.

En effet, concernant les dysfonctionnements multiples de la commission paritaire des non-titulaires (CCP), qui ne s’est réunie pour cette année scolaire qu’une seule fois, à la veille des vacances de la Toussaint, Monsieur le Recteur ne souhaite apporter aucune modification pour améliorer son fonctionnement.

Malgré nos demandes récurrentes et insistantes pour générer de la transparence dans la gestion des non-titulaires, Monsieur le Recteur refuse que les non-titulaires puissent bénéficier d’un barème pour les affectations comprenant l’ancienneté, les diplômes... De même Monsieur le Recteur refuse la possibilité que les non-titulaires puissent formuler des vœux d’affectation étudiés dans le cadre d’une CCP début septembre.

Les non titulaires enseignants de Guadeloupe continueront d’être affectés dans l’opacité la plus totale ! Le clientélisme est le choix d’affectation de Monsieur le Recteur puisqu’il refuse la réunion de la CCP en amont des affectations (il en est de même pour nos collègues titulaires et Titulaires sur Zones de Remplacement !). La raison évoquée par Monsieur le recteur est que la transparence donnerait trop de travail aux services du rectorat !
Appliquer la loi dans l’académie de Guadeloupe et permettre la transparence, c’est donner trop de travail aux services !

Surtout, le rectorat de Guadeloupe veut persister dans son choix de créer des interruptions de service dans les carrières des collègues pour éviter qu’ils ne se retrouvent en CDI  ! Quand on sait que les interruptions de carrière sont aussi des freins pour l’accès aux concours internes et réservés, on comprend que la politique de Monsieur le Recteur vise à maintenir au maximum les non-titulaires dans une situation de précarité extrême, et dans une situation d’inconfort permanent par rapport à une administration toute puissante !
Nous, SNES-FSU Guadeloupe appelons donc tous les collègues qui se sentent lésés, ou qui se trouvent sans poste alors qu’ils sont potentiellement CDIsables et qu’ils savent que d’autres non-titulaires moins anciens ont déjà été affectés dans leur discipline à prendre contact avec la section académique pour éventuellement constituer des dossiers auprès des tribunaux compétents.

Concernant la mise en œuvre de la nouvelle grille indiciaire pour les non-titulaires enseignants qui est une commande ministérielle, Monsieur le Recteur a semblé découvrir ce dossier, et ne semblait absolument pas savoir de quoi il relevait !

Le seul point positif de cette audience concernant les non-titulaires a été le sujet de l’IRCANTEC de 2004 qui a été prélevée sur les salaires mais n’apparaît pas sur les relevés de retraites : Monsieur le Recteur s’est engagé à interpeller l’IRCANTEC pour régulariser tous les dossiers, car Monsieur le Recteur affirme que la somme totale (810.000€) a été versée à l’organisme de retraite ! Nous appelons donc l’ensemble des collègues qui étaient non titulaires durant l’année 2004 à vérifier leurs relevés IRCANTEC et le cas échéant à contacter la section académique s’ils constatent un problème.
Face à ces réponses qui peuvent paraître sombres, le SNES-FSU Guadeloupe invite une nouvelle fois l’ensemble des non-titulaires à venir en nombre au stage organisé au lycée de Petit-Bourg par notre organisation syndicale et animée par le responsable juridique national, Marcello Rotolo, les 19 et 20 décembre prochains. Même si les délais de stages sont effectivement dépassés, vous pouvez quand même participer en contactant la section académique (s3gua@snes.edu) et en donnant vos noms, prénoms et établissement !
Bonne fin de week-end