SNES-FSU Guadeloupe

Accueil > Actions / Actualités > Actualités académiques et nationales > Rentrée 2022 : promesse non tenue

Rentrée 2022 : promesse non tenue

mardi 25 janvier 2022, par Bureau SNES-FSU Guadeloupe

Les académies ultramarines avaient obtenu des moyens supplémentaires malgré la prévision d’une baisse du nombre d’élèves. Les sections académiques du SNES de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion avaient demandé au national d’intervenir au Ministère de l’Éducation Nationale qui s’était rangé à notre argument commun : la crise sanitaire, ajoutée aux difficultés de nos territoires nécessitent une des moyens adaptés, a spécifiquement touché nos territoires.

Cela aurait permis à l’académie de la Guadeloupe de ne pas subir de suppressions de postes, une première depuis 2005 !

Nous avions enfin une lueur d’espoir pour nos élèves :

  • des classes à moins de 25 élèves en collège ;
  • des classes à moins de 30 élèves en lycée ;
  • plus d’heures dédoublées.

Nous avions enfin la perspective qu’un cercle vertueux démarre pour l’avenir de notre territoire.

C’est ce que disait d’ailleurs la Rectrice dans son communiqué de presse du 15 décembre 2021 :

Cette préservation des moyens d’enseignement et cette augmentation des moyens d’accompagnement des élèves sont des leviers importants pour améliorer l’encadrement et les résultats de nos élèves.

Mais il faut croire que la vérité du 15 décembre 2021 n’est pas celle du 26 janvier 2022. C’est une véritable marque de mépris envoyées aux personnels et aux élèves des collèges et lycées qu’envoie la Rectrice.

Alors qu’elle avait la possibilité de ne fermer aucune classe :

  • 47 classes en collège seront fermées à la prochaine rentrée.
  • 2 classes supprimées en SEPGA
  • 1,5 classe supprimées en lycées généraux et technologiques
  • 2,5 ouvertures dans les lycées professionnels.

En tout, ce sont 93,2 emplois (soit 1677 heures postes) qui seront supprimés alors que le ministère n’avait prévu aucune suppression pour notre académie. Les masques tombent.

Nos élèves sont donc encore les victimes des choix budgétaires de personnes qui préfèrent leur carrière à l’avenir de la Guadeloupe.

Les ressources

Comment agir ?

Lors du conseil d’administration

Voter contre le Tableau de Répartition des Moyens par Discipline (TRMD) dès qu’il y a une fermeture de classe et/ou une diminution d’heures postes.

Il faut dans ce cas faire voter une motion pour une demande de moyens.

En général, les chef⋅fes d’établissements disent que le vote ne concerne que la répartition des moyens. On vote contre car il n’y a pas assez d’heures pour que chaque discipline puis fournir un enseignement de qualité. Voter contre c’est dire qu’il n’y a pas assez d’heures …

En Comité Technique Académique, la Rectrice est plus directe : un établissement qui a voté pour le TRMD est considéré satisfait de sa dotation. Il ne sera plus question de l’augmenter sauf en cas de forte mobilisation.

Le SNES-FSU Guadeloupe vous propose un modèle de motion : http://guadeloupe.snes.edu/IMG/docx/motion_ca_2022.docx

Nous organisons aussi en distanciel une réunion spéciale DHG ce mercredi 26 janvier à partir de 14h : https://us02web.zoom.us/j/88650518622?pwd=VGZFRHc2YU5yTFRXVVBZcDVVbTN4UT09

Avec une mobilisation

Si votre établissement se lance dans la grève, le blocage, le débrayage (ou toute autre forme de mobilisation), n’hésitez pas nous contacter : afin de vous aider.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Logo SNES-FSU Guadeloupe
Facebook Twitter YouTube
SNES-FSU Guadeloupe
2 ruelle Sainte-Lucie
résidence Les Alpinias
Morne Caruel

97139 Les Abymes
0590 90 10 21
📧 guadeloupe@snes.edu
🏠