Basse-Terre : Les enseignants devraient payer pour travailler !

, par  Laidi BenHaddou

La décision de la mairie de Basse Terre de rendre payant les places de parking du centre ville ont de lourdes conséquences pour les enseignants du lycée Gerville Réache.

Comme il n’existe pas de parking spécifiques pour les enseignants, le choix de la mairie revient à faire payer les enseignants pour travailler.

La situation devient d’autant plus intenable que les abords du lycée posent des problèmes en matière de sécurité. Les conditions de travail des enseignants sont dégradées, le niveau de stress s’accroît de jour en jour.

La FSU Guadeloupe rappelle que les enseignants n’ont pas à payer pour travailler, les enseignants doivent travailler dans des conditions de sérénité et de sécurité pour assurer la réussite des élèves.

C’est pourquoi le CHSCTA (Commission Hygiène et Sécurité Conditions de Travail Académique) de Guadeloupe a été saisi du dossier.
Cependant, des réponses rapides doivent être fournies et la FSU Guadeloupe soutient les personnels du lycée dans leur action de grève du 21 septembre 2016 et demande aux collectivités (mairie et région) de trouver des solutions rapides et pérennes :

  • Création d’un parking à vélos dans l’enceinte du Lycée
  • Création d’un parking réservé aux personnels de l’établissement à l’extérieur du Lycée